Blog

38446682 1814992781924505 8222681168403759104 o

[Faire rayonner le positif dans sa vie...]

... afin qu’il pénètre la vie des autres et par conséquence le monde tout entier.

Voici le thème de notre module de formation en Sophrologie qui vient de se terminer : le positif.
Réveiller le positif. Nourrir le positif. Vivre le positif. Vibrer le positif. Rayonner le positif. Le deuxième degrés de la Sophrologie est une ouverte positive sur soi-même, sur le monde et sur les autres.
Merci la vie pour ces rencontres, pour ce groupe, pour cette formation et ces incroyables formateurs.
Merci de m’avoir placé sur ce merveilleux chemin, ce juste chemin.
 
Trouver sa place et l’incarner pleinement, positivement est quelque chose de juste incroyable. Plus je travaille sur moi, plus je me reconnecte à mon essence, à ma présence, plus ma connexion aux autres, à la nature, au monde est fluide et naturelle. La peur s’est envolée, la confiance s’est installée. Quel cadeau.

Chaque jour, je fais la promesse d’étendre un peu plus ce positif en moi et autour de moi.
Chaque jour, je pose l’intention d’être pleinement consciente de tout ce qui vit en moi et autour de moi.
Chaque jour, je me remplie de bienveillance et de gratitude envers la vie et tous les trésors qu’elle possèdent.
Plus tu vibres positif, plus il prend de place en toi.

Je me fais la promesse ce soir, de ne jamais partager et faire écho du « négatif » et des énergies négatives qui vont dans ce sens. Je souhaite réellement rayonner et m’attarder sur le positif de nos vies. De MA vie. De Ma Vérité.
Il est certain que beaucoup de choses vont être amener à bouger durant cette année de formation.
Et tant mieux car tout est parfait ainsi. TOUT EST PARFAIT.
 
Amandine Issaverdens - Curieuse Conscience
Photo : l’impermanence beauté des sakuras du Japon, sur le chemin de la philosophie à Kyōto.

38162975 1808443882579395 842547896279629824 o

[Vivre, tout simplement VIVRE]

Chaque matin, je me lève et je remercie la vie de m’offrir une nouvelle journée sur cette Terre.
Chaque midi, je m’émerveille devant cette expérience incroyable qu’est la vie : respirer, aimer, toucher, sentir, voir, entendre, RESSENTIR vibrer la vie dans chacune de mes respirations, dans chacune de mes cellules.

Chaque soir, j’accueille toutes ces émotions, ces sentiments, ces pensées ; tous ces échanges physiques ou énergétiques, toutes ces vibrations qui font que ce jour, restera unique.
Ce n’est ni hier, ni demain.
C’est aujourd’hui. C’est ici.
C’est maintenant.
Me connecter ainsi à la vie, à son flow, a son énergie vitale, m’a permis de l’appréhender tout autrement.

Lâcher prise. Vivre dans l’Amour et non dans la peur. Vivre dans la Foi, juste la Foi en la vie, sans dogme, sans religion. Vivre dans la confiance, la gratitude, la bienveillance et l’abondance.
Tout simplement ÊTRE.

Demain je repars pour 4 jours de formation en Sophrologie. Ces modules je les attends avec impatience parce que sur mon chemin, ils sont mes enseignements. Ils me rappellent combien je suis sur mon chemin, combien j’ai une chance inouïe d’avoir pu suivre mon coeur pour aller vers ce qui faisait vibrer mon coeur.
Devenir celle que la vie m’a amené à être.
J’ai erré. Mais qu’il est bon de se perdre pour mieux se retrouver. Qu’il est bon d’avoir confiance en la vie et en ce que l’Univers a à nous offrir.

Chaque matin, honore ta vie.
Chaque midi, respire ta vie.
Chaque soir, remercie ta vie.
Chaque jour, VIS ta vie.

Tout simplement.

Aimée et connectée.


Amandine Issaverdens - Curieuse Conscience
http://curieuseconscience.e-monsite.com/

37963631 1806890179401432 5664044630484713472 o

[En communion avec le monde, en connexion avec les âmes]

Je vis des expériences sur cette Terre, qui comble mon coeur de joie et d’Amour incommensurable.

Je ressens le coeur de la Terre battre sous mes pieds nus, la puissance de la rivière qui coule comme le sang dans mes veines. Je ressens la vie battre son plein dans le chant du vent, la sève montante dans les arbres ou le travail des insectes.
Cette connexion avec le monde est un incroyable cadeau. Parce que la vie est parfaite comme elle est. Parce que la beauté est partout où tu veux bien la voir.

Dans cette connexion avec le monde, il y a une toute autre expérience qui me remplie le cœur de gratitude et d’Amour : la connexion avec les âmes que j’ai pu rencontrer sur cette magnifique planète.
Il y a ces 3 amies, ces âmes-sœurs, qui me suivent depuis 20 & 30 ans et avec qui la connexion est pure, puissante et indestructible. Ce lien qui nous uni et nous ramène inlassablement toujours les unes vers les autres est une ressource qui n’a pas de prix.

Nous avons soufflé nos 10 bougies, nos 20 bougies, nos 30 bougies ensemble et à chaque fois que l’on se voit, la connexion se renoue instantanément. On revient à nos 10 ans. Malgré la distance, malgré nos vies bien remplies qui nous permettent des retrouvailles une fois par an, le lien est là.

Ce quelque chose d’inexplicable qui rend mes amies, rares et précieuses.
Nous sommes 4, reliées.
Comme les 4 éléments.
L’eau, la terre, l’air, le feu.
Chacune apporte sa particularité, sa connexion, sa sensibilité et tout cela s’entre-mêle pour former un cercle incroyablement puissant.
Mes sœurs d’âme, ma sororité né d’elle même lorsque l’on avait 3 ans.

Il y a de ces expériences qui valent la peine d’être vécues sur cette planète et ces journées comme celles-ci où nous nous revoyons me ramène à cette essence incroyable que la vie nous permet de vivre et vibrer.

J’ai un seul coeur mais celui-ci grand ouvert à la beauté du monde.
Grand ouvert à la beauté des âmes qui relie leur cœur au mien.

Gratitude éternelle à nos connexions.
Gratitude à cette vie pour m’offrir toute cette abondance du coeur.
Gratitude à ce monde qui me fait vibrer chaque jour.

 

Amandine Issaverdens - Curieuse Conscience
http://curieuseconscience.e-monsite.com/

37797082 1798960740194376 8073584114617286656 o

[A la rencontre de la beauté]

Nous avons tous la possibilité de voir la beauté dans tout, partout, autour de nous comme à l’intérieur de nous .
Nous oublions simplement parfois de relever la tête ou bien de voir, non plus avec nos yeux, mais avec notre coeur.

La beauté est partout.
Le beau et le laid n’existent que dans notre propre réalité. C’est la consistance que donne notre esprit à ce qu’il perçoit. Ce qui est laid pour les uns peut être magnifique pour les autres.
L’objet reste pourtant le même mais la perception que nous lui offrons devient alors notre réalité.

Plus tu t’émerveilles plus tu développes cette capacité à voir la beauté dans tout.
Ton esprit se libère et t’offre la possibilité d’observer la beauté du monde autour de toi.
Cela fonctionne pour tout. Plus tu nourris une vision positive plus elle prendra de place et deviendra naturelle.
Le contraire fonctionne tout autant :
Il devient très vite facile de voir tout en noir lorsque cela ne va pas.

Dans la même veine, une situation compliquée peut être vue de diverses façons. Dans la difficulté, tu peux voir la chance qui t’est offerte de te dépasser, de devenir plus fort ou plus sage. Tu peux observer les nouvelles possibilités qui te sont offertes ou qui émergeront suite à cette difficulté.
Dans son autre versant, tu peux te décourager, perdre pied, te lasser.

Encore une fois la situation est la même, mais la réalité de chacun dépend de comment tu choisis de percevoir l’événement.

Travailler sur soi, c’est s’offrir la possibilité de se libérer de ses carcans. C’est s’offrir la possibilité de tirer du positif dans chaque situation vécue, comme de l’expérience ou des enseignements. C’est s’offrir le pouvoir de voir la beauté partout, dans tout, en tout et en nous.

Je suis l’esprit libre.
Je suis la beauté.
Je suis le monde.
Je vois. Je sens. Je vis.
Je suis le tout et le rien.
Je suis le haut et le bas.
Je suis cadence et décadence.
J’entends. Je ressens. Je vibre.

Je suis Esprit Libre d’observer la beauté du monde.

 

Amandine ISsaverdens - Curieuse Conscience

37707288 1796044477152669 4661837797491998720 o

[L'important est d'être sur son chemin]

Qu’importe où celui-ci nous mènera, ni même d’où il vient, l’important est de l’avoir emprunté.

J’aime ces mots de Frédéric Lenoir :
« Le chemin de la vie, c’est de passer de l’ignorance à la connaissance, de l’obscurité à la lumière, de l’inaccompli à l’accompli, de l’inconscience à la conscience et de la peur à l’Amour. »

Avant d’en arriver-là, la première chose à faire est de fouler ce chemin.
Ce chemin qui part à la rencontre de notre moi profond, de notre véritable essence au-delà des filtres, des masques ou encore de notre personnalité. Ce même chemin qui mène à la rencontre de notre âme.

Cette rencontre avec soi-même, pour moi, cela passe par la pleine conscience, l’instant présent, l’émerveillement, la gratitude, la méditation, la compassion, la bienveillance, l’Amour.
Ce sont mes panneaux directionnels sur mon chemin.

Cela ne veut absolument pas dire que je suis chaque jour, chaque heure, chaque minute, chaque seconde Amour, douceur, calme ou dans une énergie positive perpétuelle.
Je vis une vie d’humaine, avec des conditions humaines, avec des sentiments et des émotions humaines.

Je suis sur ce chemin mais cela ne veut pas dire que je ne puisse pas parfois m’égarer ou que la vie, ses tracas, son quotidien ne m’emportent pas au loin, sans pour autant perdre de vue mon chemin.

Je sais où il est.
Je sais comment y revenir.
Je sais où marcher.
Je suis le chemin.
Et toute l’importance de ce cheminement est là.
J’ai mes failles, mes doutes, mes colères, mes peurs.
Je ne suis pas libérée tel Bouddha ou les plus grands maîtres Zen.
Je pense que ce cheminement est le travail de toute une vie. Mais j’essaie.
Je m’y attèle.
J’y travaille.
Je m’éveille à mon rythme.
À mon juste rythme.
Et toute l’importance est là.
Je suis sur mon chemin.

De merveilleuses choses s’ouvrent à moi sur cette voie. Des perceptions qui s’affinent, de la pure présence qui prend de plus en plus de place et cette conscience qui s’élargit.

Plus je descends à l’intérieur de moi, plus je m’élève bien au dessus de tout cela.

Rien n’a plus de valeur que cet espace, cette présence, cette connexion.

Rien ne vaut, pour moi, ce chemin-là
.

 

Amandine Issaverdens - Curieuse Conscience

37613679 1790376287719488 4456249313739145216 o

[Respire. Tout simplement RESPIRE]

Peut-être qu’en ce moment tu te sens stressée, fatiguée, débordée, usée.
Peut-être qu’en ce moment tu as le sentiment de perdre le fil de ta vie, de perdre pieds ou de ne plus savoir dans quelle direction aller.
Peut-être que reviennent à toi des souvenirs désagréables. Les réminiscences d’un viol, d’un abus, d’un harcèlement. Une séparation, une absence, un deuil. Une dépression passée, des traumatismes bien ancrés qui ravivent à ta mémoire des émotions qui n’ont pas de sens à cet instant présent.
Peut-être que parfois tu te sens envahis par la culpabilité, le doute, la colère, ou encore des pensées obsessionnelles, de vieilles peurs qui refont surface.
Peut-être que ceci.
Peut-être que cela.
Peut-être, peut-être, peut-être...

Stop.

Si tu te sens comme cela, arrête-toi là.
Respire.
Là, maintenant, tout de suite, respire.
1 fois.
2 fois.
3 fois.
En pleine conscience.

Parfois, pour revenir à soi, nous avons juste besoin de respirer, de faire confiance à la vie et de lâcher prise.
Tu es exactement là où tu dois être.
Tu as besoin d’être à cet endroit, emportée par les flots pour apprendre quelque chose. Peut-être à nager. Peut être à trouver des solutions pour regagner le rivage ou simplement à apprendre à te laisser porter, à lâcher prise sur des choses que tu ne peux pas changer.

Comme vous, comme n’importe quelle personne sur cette planète, à certains moments je me sens comme cela : envahie, décentrée, déséquilibrée, emportée par mon mental bien loin de mon coeur. Beaucoup trop loin de mon coeur.

Tout le travail est là. Accepter, accueillir cela et regarder ces sentiments troubles, ces émotions passées comme l’on regarderait passer des nuages dans le ciel.
Et revenir à sa respiration.

Respirer, toujours.
Le souffle c’est la vie.
Prends une grande respiration.
Récupère ces sensations agréables.
Tu le sens cet apaisement naturel et instinctif ? Tu es là. Tu es ce souffle.

Regarde le reste passer comme ces nuages dans le ciel. Sans jugement. Sans mentalisation. Laisse-les juste passer.

Accueille les émotions que cela te procure et laisse les passer aussi.
Autorise-toi à lâcher,
fais-toi ce merveilleux cadeau.

Tu en as bien le droit .

 

Amandine Issaverdens - Curieuse Conscience
http://Curieuseconscience.e-monsite.com/

37284689 1785138498243267 912651305967681536 o

[Transmettre/Partager]

Je crois profondément au fait que nous sommes tous reliés, et que nous avons tous à apprendre des uns des autres.
Personne au dessus.
Personne en dessous.
Juste des singularités au milieu d’autres singularités. Juste des miroirs de nous-mêmes dans le reflet de l’autre.

Est-ce que tu t’es déjà demandé si cette chose qui te dérangeait tant chez les autres n’était pas cette même chose qui t’irritait chez toi-même ?

Cheminer avec l’autre, face à l’autre, relié à l’autre nous permet de mettre de la lumière sur nos ombres, de regarder dans un miroir ce qui chez nous n’est pas aligné.
J’aime transmettre parce que cela me revient comme un boomerang, tout en sachant que l’autre aussi peut transmettre ailleurs à son tour.

J’aime échanger, partager parce que cela renforce cette sensation de reliance, d’appartenance à un TOUT.
J’aime accompagner parce qu’en accompagnant l’autre je m’accompagne d’abord moi-même dans mon cheminement.
Je trouve cela complètement magique.
Mes premiers enseignants sont, pour sûr, mes enfants. Ils me montrent bien plus le chemin que ce que les adultes semblent vouloir le croire.

J’ai toujours dis qu’on s’élevait ensemble. Bien sûr, nous avons des responsabilités vis-à-vis d’eux, mais pour autant, cela ne signifie en rien que j’en sais plus qu’eux, que j’ai raison plus qu’eux, que je dois asseoir une autorité sur eux qui dépassent la déraison parfois.
Je me sens juste comme un être humain face à un autre être humain.

Respect, humilité, confiance et Amour.

Cette relation, c’est celle que j’envisage avec tous les êtres humains de cette planète et même bien au-delà, avec tous les êtres vivants de cette Terre-mère et d’ailleurs.
Je me dois de vibrer dans le respect de l’humanité comme celle de la nature, notre planète Terre « Mama Gaïa », notre père Soleil, grand-mère Lune et l’Univers tout entier.

Car toute cette symphonie de la vie, aussi belle soit-elle, dépend aussi de nous-mêmes. Nous faisons partie intégrante du TOUT et sans cette symbiose, l’univers n’a de sens et les vibrations se désaccordent.
Nos partages ici sont autant de messages d’amour envoyer à l’univers.

Alors honorons les.
HONORONS-NOUS.
 

– à Lac du Salagou.

Amandine Issaverdens - Curieuse Conscience

 

 

36002645 1748053775285073 3093909838049050624 o

[Une histoire de bicyclette]

La vie m’a appris qu’elle était aussi complexe et ingénieuse qu’une bicyclette.
Si tu enlèves une roue, tu avanceras bien difficilement.
Si tu ôtes le cadran, tu n’avanceras plus du tout.
Si tu ne te sers pas du guidon, tu ne la dirigeras plus.

Un trio indissociable comme le serait
le Corps, l’Esprit et l’Âme.

Le but de toute vie ? Vivre au point d’équilibre entre les trois, pour que chacune de ces facettes vivent et vibrent à l’unisson.
Il est tellement facile de perdre l’équilibre à vélo.
Une chaîne qui s’enraye, un pédalier qui tourne dans le vide, un pneu qui crève... et puis, avez-vous déjà essayé de faire du vélo les yeux fermés ? C’est la chute assurée.

Cela ne vous rappelle rien ?
Cela ne vous rappelle pas la vie ?

Cela fait 30 ans que je fais du vélo maintenant. J’ai connu des chutes, des pannes, des accidents, des accrochages, des pneus dégonflés, j’ai même eu la sensation d’avoir perdu mon vélo tout entier parfois. Mais grâce à tout cela, je connais mon vélo par coeur maintenant.

Je sais désormais le réparer, le briquer, l’optimiser, le régler, le diriger et si toutes ces déconvenues vécues par le passé n’étaient pas arrivées, peut-être qu’aujourd’hui je ne saurais toujours pas changer une roue.

Ce vélo nous permet d’aller et venir, sur des routes dégagées ou des chemins de montagne. Il nous permet d’explorer, d’expérimenter, de ressentir.
L’air du vent dans nos cheveux, le bruit du gravier qui craque sous les pneus, le soleil qui chauffe notre peau, un tout petit peu.

Je pense que je n’ai jamais aussi bien fait de vélo que depuis cette dernière année, depuis que j’ai eu 30 ans en Juillet dernier.
Il paraît que 30 ans et un cycle, alors je fais confiance à mon vélo, qui connaît tous les chemins, bien mieux que moi.

Sur la photo, c’est moi, le vélo.
Il est 9h30, un jour de printemps à Kyōto.
Qui aurait dit qu’un jour je foulerais ces incroyables terres du Japon.

La vie est faite de magie et de surprises qui n’en sont pas pour moi, parce que le hasard n’existe pas. Mais j’aime surprendre celle qui m’enselle et qui me fait confiance.

Alors n’oubliez jamais de faire confiance à la vie.

Vivez.
Rêvez.
Vibrez.

[La vie c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre - Albert Einstein]

 

Amandine Issaverdens - Curieuse Conscience

35497214 1740750416015409 7589644989458546688 o

[Comme l'eau, tout passe]

Un enseignement du Bouddha dit :
« Si tu laisses reposer une eau boueuse, elle s'éclaircira. De même, si tu laisses reposer ton esprit troublé, la chose à faire t'apparaîtra clairement. »

Parfois, l’humain que nous sommes, incarné dans cette vie qui nous est donnée de vivre, réagit en première intention avec son esprit.
C’est ainsi que la colère, la haine ou le déamour par exemple, finissent par parler à la place de notre âme. Quand bien même ces émotions ont le mérite d’exister et sont bien normales à ressentir, elles deviennent problématiques lorsqu’elles envahissent tout notre champs de pensées et font vibrer notre être dans la négativité.

C’est dans ces moments-là que l’eau devient boueuse et qu’il devient difficile d’y voir clair.
À cet instant, c’est notre esprit qui nous emporte dans un tourbillon infernal en nous éloignant de cet endroit pourtant si précieux à l’apaisement et au discernement : notre coeur.
Il devient alors encore plus nécessaire qu’à l’accoutumée de se reconnecter et à nous recentrer, auprès de notre coeur.

Laisse l’eau faire son travail.
Laisse-la purifier d’elle-même, les éléments venus l’encombrer.
Laisse l’eau déverser en toi, la paix, le calme, la douceur, la sérénité.
Pose toi en spectateur et regarde cette boue retombée doucement après avoir été violemment secouée.

Tout passe,
comme une eau qui coule,
tout passe.

La colère retombe toujours. Toutes les émotions retombent toujours. Alors prend le temps de les regarder s’essouffler avant toute autre chose.

Ne prend jamais de décisions à cet instant-là. Il n’est pas l’heure de passer à l’action, il est temps de contempler l’apaisement s’installer et ce n’est qu’à ce moment là, que la meilleure chose à faire apparaîtra.

Pas avant.
Pas pendant.
Juste à ce moment-là.

L’eau est un élément cher à mon coeur.
J’aime son image, j’aime sa métaphore.
Une dualité complémentaire.
La force et la douceur.
Le calme et la tempête.
La légèreté et la puissance.
De la plus petite goutte d’eau à l’océan.
Un élément yin & yang dans toute sa splendeur.

L’eau est nécessaire à la vie.
L’eau est purificatrice.

L’eau coulait partout au Japon et c’était un doux moment à s’offrir en se purifiant. 
 
Amandine Issaverdens - Curieuse Conscience

37056756 1779033852187065 3257160359559036928 o

[ Gratitude ]

Quand tu fais confiance à la vie, et qu’elle te le rend bien.
Quand tu t’abandonnes à elle, et qu’elle t’offre toute son abondance.
Ces derniers mois ont été riches en rencontre, en expérience, en révélation, en communication intérieure et bien au delà aussi.

Mon coeur s’est ouvert.
Ma tête a lutté et lutte encore parfois.
Mais mon coeur sait.
Vrai reconnaît vrai.

Je suis remplie de gratitude pour tout ce que je reçois chaque jour :
Le rire de mes enfants, les tomates qui rougissent dans mon potager, le soleil et le vent qui nourrissent mon été, la confiance que m’offre ceux que j’accompagne, la liberté créative que m’offre mon activité, la richesse que m’offre nos échanges lors de la réalisation de mes cartes énergétiques et puis...
Les échanges ici, sur ce réseau qui, quoi qu’on en dise, m’ont permis de créer des liens que je n’aurais sûrement jamais pu créer dans la vraie vie, en bas de chez moi. Pas avec ces mêmes personnes en tout cas.

Je me sens vraiment chanceuse d’échanger avec vous, de pouvoir cheminer ensemble, de voir les chemins et les évolutions de chacun/e.

Je vois des œufs éclore, des chenilles se recueillir en chrysalide avant de devenir papillon.

Je vous vois. Je me vois en vous pour mieux regarder en moi.
Autant de miroir qui reflètent de la lumière sur moi-même.

M E R C I à vous.
M E R C I la Vie.

Toute ma Gratitude pour la beauté de cette connexion.
Toute ma Gratitude pour être en vie, ici et maintenant, là où je me sens alignée à ma juste place. Pour aujourd’hui.
Cet exact lieu que mon coeur m’a dit de suivre, pour m’y installer sereinement un petit moment.

Merci à vous de m’avoir fait une place.
C’est une joyeuse sororité qui s’agrandit.

Je vous partage cette belle énergie de Gratitude qui ne peut qu’atteindre le centre de votre cœur et rayonner en vous et autour de vous pour qu’en ce jour de Nouvelle Lune, où les émotions sont parfois si souvent bousculées et le corps fatigué, celle-ci rayonne et vous porte comme elle me porte à cet instant-même.

Nous sommes un.
Nous sommes tous reliés.

MERCI !

 

Amandine Issaverdens - Curieuse Conscience
http://curieuseconscience.e-monsite.com/

×